Marche du CFOP : Fada serait le lieu le mieux indiqué selon le Brassard Noir.

Ce samedi 08 septembre 2018, le mouvement Brassard Noir à donné une conférence de presse pour s’ entretenir avec les médias sur la situation nationale. Il reste pour eux que la situation sécuritaire est connue et voulu par certains burkinabè.Ils vont plus loin en affirmant qu’ il y aurait des taupes au sein de l’ armée, ce qui rend le système de renseignement vulnérable.


Les conférenciers par la voix de leur président Boukaré Conombo ont donné leur lecture de la situation sécuritaire du pays.
Ce dernier invite tous les burkinabè à réfléchir sur cette phrase du président du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) Eddie Komboigo :« le remède de l’ insécurité, c’ est de voter pour nous en 2020». Pour lui, cette phrase est la traduction d’une «complicité» patente et d’ un «dessein inavoué et nostalgique de l’ordre ancien».

Le mouvement pense également qu’ il y aurait des «taupes au sein de l’armée» qui collaboreraient avec les terroristes. C’est ce qui complique davantage la situation pour les Forces de Défense et de Sécurité (FDS).
Boukaré Conombo invite donc le «Gouvernement à sévir et à prendre les mesures nécessaires pour neutraliser ces bandits» dont beaucoup, dit- il, étaient «nourris et blanchis à Ouagadougou sous l’ ère Compaoré».

Le Brassard Noir affirme par la voix de son porte parole Dieudonné Nitiema que «Fada sera mieux indiqué pour la marche- meeting de l’ opposition». Car cette marche – meeting sera dans un esprit de soutien aux FDS au coeur même de l’ insécurité que vit la région ces derniers temps.
Les conférenciers ont par ailleurs déploré l’ attitude de l’ opposition en l’occurrence celle de son premier responsable Zéphirin Diabré. En effet, le mouvement estime que celui- ci ne se soucie aucunement de la situation du pays car, jamais, «il n’ a été présent lors des inhumations des soldats tombés sous les balles assassines du terrorisme». Outre cela, selon Boukaré Conombo, face à l’ insécurité, il était nécessaire que les «hommes politiques taisent leurs différends et se mettent ensemble pour défendre l’ intérêt général». Il s’ attriste sans ironie que certains puissent en faire ce qu’ il appel «un fond de commerce».

Une vue ded participants à la conférence de presse

Le Brassard Noir à propos de l’ arrestation de Safiatou Lopez qualifie l’ attitude du chef de fil de l’ opposition et de certaines OSC de «Fuite en avant inutile et d’ entrave grave à la justice». Selon ce que pensent les responsables du mouvement, il était nécessaire d’ attendre une communication officielle sur l’ affaire avant de se jeter à l’ eau pour défendre à cor et à cri dame Lopez.

Face à la montée de l’ incertitude due à la situation sécuritaire, le Brassard Noir a exprimé sa volonté de mettre en place très prochainement des Comités de Défense de la République (CDR) sur toute l’ étendue du territoire national qui aura pour mission essentielle de fournir des renseignements aux Forces de Défense et de Sécurité. C’ est dans l’ esprit d’ appuyer ces derniers à travers un réseau de renseignements capable d’ informer à temps opportun. Cependant, le mouvement rassure que ce CDR n’ aura rien de commun avec celui de la révolution d’ Août 1983. Son rôle contrairement à l’ autre se tiendra uniquement qu’ aux questions de renseignements.

Nourdine Conseibo7a
nconseibo@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *