Passation de charge au ministère de la culture : « Le fonctionnaire qui fait bien son travail peut être rassuré de mon amitié », Abdoul Karim Sango, ministre entrant

Le secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres, Stéphane Sanou a procédé à l’installation du nouveau ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango le lundi 5 février 2018 à Ouagadougou. Le ministre entrant marque déjà ses pats.

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango a été installé officiellement dans ses fonctions le lundi 5 février 2018. C’est le secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres, Stéphane Sanou qui s’est prêté à cet exercice. Tout en félicitant le ministre entrant, il lui a rappelé que sa nomination à la tête de ce département est une grande responsabilité qu’il doit désormais assumer ; celle de conduire avec succès la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement en matière de culture, d’art, de tourisme et d’autonomie. Tout en rappelant les propos du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré lors de la prise de contact avec le gouvernement Paul Kaba Thiéba III qui disait : « le gouvernement et au service du peuple et il doit impérativement travailler à satisfaire les nombreuses attentes des populations du monde de la culture et du secteur privé » ; Stéphane Sanou a invité Abdoul Karim Sango à développer dans ses domaines de compétence des initiatives axées sur le développement du secteur qu’il qualifie de stratégique pour le Burkina Faso. Il lui a rappelé ce que doit être un ministre c’est-à-dire être un modèle de probité au travail, constamment à l’écoute de son département sans faiblesse avec toujours un management empreint de responsabilité et de réalisme. Son message n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, en témoigne ce propos du ministre entrant, Abdoul Karim Sango : « La culture c’est l’âme du peuple, et si elle n’est pas défendue, nous disparaitrons dans un environnement mondialisé ». A travers ces mots, le ministre rassure le secrétaire général du gouvernement sur l’état d’esprit avec lequel il prend fonction. Il l’a en effet rassuré de sa détermination à renforcer l’esprit d’équipe au sein du département qui lui a été confié. Il n’a pas manqué d’inviter ses collaborateurs à se mettre au travail. Il déclare à cet effet : « nous devons constituer une équipe où chacun a un rôle qu’il joue efficacement pour l’atteinte des objectifs du département ». Il renchérit : « du ministre au plus petit dans la hiérarchie des emplois du département, nous devons être au service unique de l’intérêt général ». Adepte du travail bien fait, Abdoul Karim Sango n’a pas manqué non plus de le souligner à travers cette phrase : « le fonctionnaire qui fait bien son travail peut être rassuré de mon amitié ». « Ce que j’exige au fonctionnaire à quelques postes où il est placé, c’est un devoir de loyauté à la république en vue de la réussite du Programme national de développement économique et social (PNDES) » a-t-il soutenu. Il sera très vite rassuré par le Stéphane Sanou qui va déclarer à son tour : « je crois qu’avec le soutien de tous, vous parviendrez à relever les défis et les missions qui vous ont été assignées ».

Le ministre sortant, Issoufou Sawadogo qui n’a pas souhaité faire de longs discours a simplement félicité ceux avec qui il a eu à travailler durant un trimestre avant de souhaiter bon vent à son remplaçant. Le secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres, Stéphane Sanou n’a pas non plus oublié de lui faire part de la gratitude du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *