Présentation de vœux à Zéphirin Diabré : Les militants de l’UPC règlent les comptes avec les conseillers et députés indésirables

Les militants de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) ont présenté leurs vœux de nouvel an au président du parti, Zéphirin Diabré. C’était le jeudi 18 janvier 2018 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie qui leur a permis de revenir sur les crises qui ont secoué le parti en 2017 et de réitérer leur loyauté et engagement au parti du lion.

L’année 2017 à l’Union pour le progrès et le changement (UPC) s’en est allée avec ses problèmes. 2018 pour le parti de Zéphirin Diabré commence avec beaucoup d’optimisme. C’est ce que l’on a remarqué ce jeudi 18 janvier 2018 lors de la cérémonie de présentation de vœux au président du parti du Lion organisée par les militants. Ces propos du président Zéphirin Diabré : «2018 sera une année décisive dans notre cheminement. C’est celle de la reconstruction de notre machine politique, pour nous préparer aux échéances à venir », en est une preuve. S’il fait cette déclaration c’est parce que l’année qui s’est écoulée n’a pas été de tout repos pour le parti a confirmé le secrétaire général Adama Sosso. Selon ses dires, en 2017, le parti du Lion a dû faire face à des tentatives de déstabilisation. Ces tentatives ont d’abord couvé dans les conseils municipaux dirigés par l’opposition avant de se déporter à l’hémicycle a-t-il souligné. Selon lui, ces crises qui ont secoué le parti sont l’œuvre de détracteurs qui croyaient pouvoir affaiblir et mettre à genoux le parti du lion. Zéphirin Diabré partage ses propos, en témoigne cette déclaration dont il est l’auteur : “nous avons été victimes de tentatives avortées de déstabilisation, (…)“. Tout en reconnaissant avoir encaissé le coup, il n’a pas hésité non plus glisser un mot à l’endroit de ceux qui ont été à l’origine de ladite crise : « l’UPC se veut un parti de large rassemblement et de pardon. Mais qu’il soit clair qu’il ne court derrière personne. Celui qui se rend compte qu’il s’est trompé peut à tout moment revenir à la maison. Il sera accueilli en frère ! Mais celui qui estime que son intérêt personnel se situe ailleurs, qu’il prenne son courage à deux mains, démissionne, et aille poursuivre son engagement là où bon lui semble, au lieu de s’accrocher à l’UPC et d’avoir un pied dedans et un pied dehors ».
Selon le secrétaire général Adama Sosso, le message est passé. Au nom des militants il a soutenu qu’en 2018 la page est tournée. Il rassure qu’elle est tournée avec l’immense opération de réorganisation et de dynamisation des structures du parti sur l’ensemble du territoire particulièrement dans les zones où les agissements de certains cadres ont gêné la cohésion des équipes selon ses dires. Le premier de l’UPC est de cet avis. Il confirme d’ailleurs que le renouvellement dont il est question ici s’inscrit dans la perspective de la préparation du deuxième congrès ordinaire du parti prévu pour se tenir au cours du mois de juin. A l’en croire, ce congrès sera l’occasion non seulement d’un renouvellement des organes dirigeants, mais aussi celle de donner un nouvel élan à l’action du parti. Il a profité de l’occasion pour inviter les militants à se mobiliser pour rationaliser les structures de base et ouvrir le parti aux nouvelles sympathies qui se manifestent afin de permettre un élargissement de la base.

Les militants fidèles à Zéphirin Diabré

Il faut le dire, cette cérémonie de présentation de vœux a été l’occasion pour les militants de réitérer leur engagement et leur loyauté à Zéphirin Diabré. A travers la voix du secrétaire général, ils ont déclaré : « L’écrasante majorité des militants et sympathisants de l’UPC sont loyaux et intègres. Ils sont fidèles à vous et aux idéaux du parti. Ils voient en vous un homme de parole, un chef intègre ». Il s’agit là de mots qui n’ont pas laissé indifférents le patron de l’UPC. Il déclare : « plus que jamais, je suis fier d’être votre président et plus que jamais je suis heureux de participer avec vous à l’animation du débat politique de notre pays ». Conscient du fait que l’année qui s’est achevée a été une année de combat et d’épreuves, et que celle qui vient de commencer ne sera pas du tout repos, le « big boss » a conclu en invitant ceux qu’ils considèrent comme les loyaux militants à plus de détermination et d’engagement.

Thierry AGBODJAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *